La CoFAM c'est quoi ?

Retrouver ici une présentation de notre organisme, mais aussi nos objectifs, nos statuts, notre éthique ainsi que notre histoire. Prêt à nous découvrir ? C’est parti ! 

se connecternewsletter

Qui sommes nous ?

La CoFAM, Coordination Française pour l’Allaitement Maternel est une association à but non lucratif (loi 1901). Elle a été déclarée au Journal Officiel N° 1762 du 1er juillet 2000. La Coordination Française pour l’Allaitement Maternel oeuvre à la protection et au soutien de l’allaitement maternel :

    • pour les femmes qui souhaitent allaiter et pour qu’elles puissent le faire le temps qu’elles veulent.
    • pour les professionnels et associations qui accompagnent les mères et les enfants.

La CoFAM est reconnue d’interêt général pour ses activités à caractère social et scientifique.  Elle est éligible au dispositif du mécénat et peut délivrer des reçus fiscaux ouvrant droit à une réduction d’impôts.

En 1999, regroupement de quelques associations de soutien à l’allaitement maternel pour organiser  d’une Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM).

En 2000, création d’une structure associative pour faciliter l’organisation de la SMAM et le développement en France du  concept de l’Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB).

En 2012, la CoFAM réunit plus de 300 adhérents et 7 000 sympathisants sur tout le territoire français (y compris l’outre-mer). Elle regroupe des acteurs de sensibilités diverses et rassemble des énergies vers un même but : protéger et soutenir l’allaitement maternel.

 

  • de permettre à toute femme d’allaiter en ayant accès à des informations complètes et du soutien organisé,

 

  • de conduire et d’encourager tout projet d’entraide et de solidarité s’y rapportant,

 

  • de contribuer à l’acquisition des connaissances et des bonnes pratiques favorisant et soutenant l’allaitement maternel,

 

  • de mobiliser et rassembler les domaines de la recherche scientifique en lien avec l’allaitement maternel,

 

  • d’informer sur l’intérêt et les bienfaits de l’allaitement maternel dans sa durée en termes de santé publique, et ce afin de prévenir et réduire les risques liés au non-allaitement,

 

  • de favoriser, développer, défendre, mobiliser autour de l’allaitement maternel les parents ou futurs parents, les enfants, ainsi que toutes personnes et acteurs concernés.

 

    En 2014, la CoFAM est reconnue d’interêt général et peut délivrer des reçus fiscaux ouvrant droit à une reduction d’impôts. La CoFAM est également reconnue par ses activités à caractère social et scientifique éligible au dispositif du mécenat.

Soutenir les femmes qui souhaitent allaiter pour qu’elles puissent allaiter le temps qu’elles veulent …

 

  • Parce qu’un choix éclairé ne peut se construire qu’à partir d’informations exactes et loyales .

 

  • Parce que le projet d’allaitement se réalisera dans de meilleures conditions grâce à des professionnels formés et disponibles et grâce aux associations de soutien.

 

  • Pour que les femmes qui souhaitent allaiter puissent bénéficier du soutien et de la compétence qu’elles sont en droit d’attendre tout au long de l’allaitement.

 

  • C’est dans cet état d’esprit que les membres bénévoles de la CoFAM agissent en donnant beaucoup d’énergie et beaucoup de leur temps, en plus de leurs activités professionnelles, associatives et familiales.

La CoFAM est partenaire de la démarche WBTi.

 

La CoFAM n’est pas un organisme qui donne des subventions, son comité d’éthique n’est pas un bureau juridique, les membres de la CoFAM sont entièrement bénévoles.

Nos Objectifs

Perspectives et évolution
En priorité, l’objectif de la CoFAM est de s’inspirer de la déclaration d’Innocenti (1990) et de la déclaration innocenti +15 (2005) et des recommandations de l’OMS et de l’UNICEF pour :

– Protéger, encourager et soutenir l’allaitement maternel en France,
– Agir pour éliminer les obstacles à l’allaitement maternel,
– Regrouper les acteurs œuvrant en ce sens

Pour ce faire, la CoFAM a privilégié quatre axes essentiels :

– Fédérer des acteurs soutenant l’allaitement :
A l’intérieur de la CoFAM, les associations d’usagers et les professionnels de santé apprennent à mieux se connaître et à collaborer positivement pour encourager l’allaitement. (10ème condition de l’IHAB). C’est une étape fondamentale qui favorise le travail en réseau.

Des espaces d’échanges sur le site de la CoFAM, l’édition d’une newsletter électronique ainsi que la réédition de l’annuaire des associations et PDS adhérent(e)s contribueront à renforcer et  dynamiser encore leurs actions.

Mais aussi :

SMAM

Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel

 

JNA

Journée Nationale de l’Allaitement…

Groupe de travail

kddkjfdmdkfmkqfjqdfef

Notre Histoire

De la SMAM 1999 à la CoFAM 2000…

Pour la 8ème Semaine mondiale de l’allaitement maternel, Nathalie Roques (IPA), Claude Didierjean-Jouveau et Roselyne Duché-Bancel (LLLF) ont édité deux premières brochures à l’usage des associations sous le nom de CoFAM. Les associations d’aide et de soutien à l’allaitement commençaient, de façon informelle, à parler de la SMAM et à mettre en place quelques actions relayées par le Courrier Inter-Allaitement. Le besoin se faisait sentir de réunir ces partenaires.
Le thème de cette 8ème éditon était porteur : l’allaitement maternel, une école pour la vie. C’est pourquoi un bulletin s’adressait aux enseignants et éducateurs, et l’autre aux professionnels de la santé et de la petite enfance.

Dans un premier temps, le nom de AFAM avait été retenu (Alliance Française pour l’allaitement maternel), puis cette appellation s’est transformée en CoFAM.

Naissance de la CoFAM

C’est donc en février 1999 que naît la CoFAM, dans le but de faciliter l’organisation de la SMAM en France. La CoFAM est liée à WABA et s’appuie sur la Déclaration d’Innocenti, ainsi que sur l’action et l’éthique de WABA.

La CoFAM n’était pas encore totalement structurée en association et s’appuyait sur IPA (et particulièrement sur Nathalie Roques) pour toute la logistique de diffusion des documents SMAM, ainsi que sur LLLFrance pour la traduction des documents WABA (par Françoise Railhet) et l’élaboration de documents d’accompagnement.

Pour soutenir ce projet, WABA propose une aide financière exceptionnelle de 500 dollars. D’autres dons importants proviennent de IPA et de LLLFrance. Ces dons facilitent la mise en route de la première affiche SMAM, des cartes postales, des bulletins d’informations…

Après la SMAM 1999

La CoFAM compte 15 associations adhérentes.

L’événement est particulièrement bien médiatisé par la télévision nationale : TF1 diffuse un reportage au cours du journal de   13 h et du journal de 20 h, France 2, un reportage au journal de 13 h. On parle SMAM dans Le Quotidien du médecin, dans les Dossiers de l’obstétrique, dans Famili et Vie et santé. France Inter propose une émission, Question de femmes, consacrée à l’allaitement. Radios locales, FR3 régions et publications locales rendent compte de cette SMAM 99.

Les prises de contact avec les professionnels de santé, notamment les PMI, sont l’occasion d’échanges constructifs. Ces partenaires sont très intéressés par ce qui se passe dans d’autres pays. Ils souffrent d’isolement dans leur action : la SMAM et la CoFAM permettent de constituer un lien entre des acteurs trop souvent isolés.

Un an plus tard…

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit

Le 19 janvier 2000, une lettre est envoyée à tous les adhérents de la CoFAM :
« Il y a un an, nous vous proposions de participer à un rassemblement d’associations pour faciliter l’organisation de la SMAM et le soutien à l’allaitement maternel. La majorité des associations contactées avait alors préféré que ce rassemblement reste informel dans un premier temps. Aujourd’hui, nous vous proposons de donner à la CoFAM la structure d’une association. »

Plusieurs raisons invitent à faire la proposition de donner à la CoFAM la structure d’une association :

  • Le succès de la SMAM 99 invite à l’optimisme
  • Pour bénéficier de partenaires efficaces, il faut adopter une structure juridique reconnue
  • Soutenir une demande telle que celle de l’extension du congé maternité lancée par l’AFPA est du ressort d’un organisme qui réunit des associations de soutien à l’allaitement.

Une Assemblée Générale Constitutive a été proposé le 27 mai 2000 à Paris pour donner naissance à l’association. De nouveaux statutsont été votés en avril 2012 . La CoFAM compte actuellement plusieurs centaines d’adhérents .

La CoFAM a été le dépositaire du concept IHAB (Initiative Hôpital Ami des Bébés) en France, avec l’accord de l’OMS et de l’UNICEF. Puis, au début de l’année 2011, IHAB France a été créée à partir du groupe IHAB de la CoFAM. C’est une structure autonome et indépendante depuis février 2011 (JO du 26 février 2011). Le groupe IHAB s’est séparé de la CoFAM pour créer l’association IHAB France.

En 2014, la CoFAM a été reconnue association d’utilité publique pour ses activités à caractère social et scientifique.

Historique des JRA

La CoFAM – Coordination Française pour l’Allaitement Maternel, mandatée par la Direction Générale de la Santé (DGS), a lancé 2 campagnes d’information et de sensibilisation sur l’allaitement. Pour répondre à la demande du Ministère, la CoFAM organise depuis 2005 des journées de sensibilisationdans de nombreuses villes de France :

A télécharger : Le livret des JRA 2005-2008

  • Bordeaux (7 avril 2005)
  • Rouen (19 mai 2005)
  • Paris (28 novembre 2005)
  • Nantes (12 janvier 2006)
  • Strasbourg (23 mars 2006)
  • Limoges (31 mai 2007)
  • Lille (25 octobre 2007)
  • Montpellier (31 janvier 2008)
  • Tour (15 janvier 2009)
Journée Régionale Allaitement

1ère campagne

Naissance et allaitement maternel : accompagner en s’adaptant à chaque enfant, à chaque famille.

  • Paris espace Reuilly (18 novembre 2009)
  • Rennes (25 mars 2010)
  • Toulouse (3 juin 2010)
  • Cannes (18 novembre 2010)
  • Lyon (20 janvier 2011)
Journée Régionale Allaitement

2ème campagne

Lors des JRA2, le but fut plus précisement de sensibiliser les professionnel(le)s de santé à l’accompagnement des mères, des parents, dans les situations de fragilité. L’objectif était de favoriser la réflexion des équipes sur l’accompagnement des familles vivant des situations difficiles, en s’adaptant à chaque enfant, à chaque famille.

Nous sollicitons, pour chacune, la participation de modérateurs régionaux, le plus souvent un obstétricien du CHU le matin et un pédiatre de néonatologie l’après-midi. Des témoignages d’actions régionales sont toujours les bienvenus.

Pour ces Journées, sont ciblés tous les professionnels de maternité, de néonatologie, de P.M.I, mais aussi les sages-femmes libérales, les enseignants, les étudiants des écoles de sages-femmes, de puéricultrices et d’auxiliaires. Par avance, nous vous remercions de votre soutien en communiquant au sein de votre service et/ou vos étudiants ces informations.

Dans le cadre des objectifs du PNNS (lien vers le livret synthèse), la CoFAM a été mandatée par le Ministère de la Santé pour promouvoir l’allaitement maternel auprès des professionnels de santé intervenant dans les débuts de l’allaitement.

Les Statuts

Statuts

Télécharger le pdf des statuts

 

Réglement Interieur

Télécharger ici le pdf du réglement de la CoFam

ADHÉSION

Ne manquez plus aucunes info !